A l'époque des années folles, les parures et chapeaux ornaient toutes les dames de la société. L'industrie de la fleur artificielle concernait plus de 4 000 ateliers soit environ 40 000 personnes et ceci seulement sur Paris.

En 1905, les ateliers Briançon de Levallois-Perret s'installent dans le moulin d'Orges devenu "La Fleuristerie".

Aujourd'hui, les ateliers continuent, dans un esprit d'innovation et de tradition à réaliser les accessoires de créations de parures florales pour les grands noms de la Haute Couture, de la mode et de la décoration à travers le monde....